Vous êtes ici

Co...Co..Com...Communiquer (pensée1)

Un mot qui ne cesse de prendre de la valeur dans ce monde plug and play, un mot aux multiples valeurs, polytechnisémitiques, du démarreur de notre voiture jusqu'à la communication de la Terre à l'ISS en trébuchant dans la profondeur du sens, le message, ce que nous voulons dire, faire connaître, montrer, faire entendre, comprendre, par tant de canaux qui nous sont proposés, de la porte de mon voisin jusque devant mon mondécran, fenêtre mathématique, flux du savoir et de l'absurde du monde, reflet trouble de l'humanité intérieur et extérieur. Communiquer c'est maintenant le pigeon voyageur devenu pixel.

Alors, devant autant de distractions, il faut penser surtout au fond de ce qui vous anime, en sortir son authenticité et alors vous pouvez considérez la meilleur façon de communiquer, quoi, à qui, comment, où.

Évidement en tant qu'artiste, vous souhaiteriez avoir signé chez Universal et courir la planète, sautant d'hôtel en hôtel, de piscine en piscine. D'accord, d'accord! Mais avant d'en arriver là, vous pouvez commencer par prendre en mains votre com' et en général la gestion de votre chemin d'artiste. Pour la communication, dans un sens assez large, pour un artiste musicien (qui compose, écrit),  cela concerne l'entité artiste (blog? site web? compte réseau sociaux? médias(presse,tv, radio, etc...)?), les œuvres (streaming? site de streaming? commercialisation? cd? téléchargement libre? licence? etc...), la diffusions vivante (concert ? Festival ? Radio ? Book ? Clip ? Contrat ? ,etc). Tout cela mérite que l'on y pense , sans être exhaustif, au moins certains points, comme l'adhésion ou non à une société de gestion de droit d'auteur par exemple. Mais avant cela, le point essentiel de la communication d'un artiste, c'est posséder un point d'amarrage dans cet océan numérique, et rien de tel qu'un site web avec un minimum de fonctions dynamiques pour pouvoir vraiment interagir avec votre public et éventuellement avec les autres musiciens avec lesquels vous jouez. Bien sûr il existe les réseaux sociaux et bien que Music Park ait fait l'impasse sur Facebook (pour des raisons éthiques), ce qui est une attitude qui n'est pas sans difficulté, cela n'empêche pas le site de diffusion de musique de l'association musicpark.fr de compter maintenant plus de trois millions de visites. Mais ce qui est important c'est de comprendre que si vous avez un point d'ancrage dans un (ou des) réseau social, ce qui n'est pas une mauvaise chose (Music Park est sur Google+), il vous faut un point d'amarrage, un espace dont vous êtes le maître à bord et d'où vous pouvez contrôler votre communication et la diffusion. C'est le grand avantage d'avoir un site web indépendant des grandes plate-formes de communication comme les réseaux sociaux. Tout autant, il est plus pertinent de construire son site avec des éditeurs open source et gratuits comme Drupal, Wordpress, Joomla, etc, plutôt que de choisir des éditeurs en ligne, qui sont gratuits (mais payants pour lever certaines limites de fonctionnalités). En effet, la modularité d'évolution du site sera plus grande et vous profiterez de nombreux avantages, comme la possibilité d'éditer le code n'importe où dans le site pour la partie la plus technique, comme vous pourrez aussi installer de nombreuses fonctions avec une grande facilité.

Après avoir enfin réalisé votre site tel que vous le vouliez, pas sans effort, en ayant accompli plus de 90% du cahiers des charges, Il y a l'essentiel, …. les photos ? Non ! La musique ! Et puis tout le reste, vidéo, photo, etc, mais aussi rien pourquoi pas, juste du texte dans le genre « Venez nous écouter! » et une date, un lieu. Cela peut être un com sur deux semaines, seul sur votre site ce message. La créativité est de mise, si nous communiquons de telle façon maintenant c'est parce qu'il y a eu des créatifs avant. L'important c'est de ne jamais oublié qui on est, en tant qu'artiste. Votre créativité sur l'agir en communication surgira de votre authenticité. C'est comme ça que vous répondrez aux questions quoi, qui, comment, où. Néanmoins, il vous faudra les interpréter suivant les solutions disponibles.

C'est ce champs des possibles qu'il vous faudra définir, quelle com, quelle diffusion, quel droits, etc... et à travers ces réflexions se poseront d'autres qui vous amèneront à vous situer en tant qu'artiste. Mais il n'est jamais tout à fait mauvais de foncer, tout en gardant le contrôle. L'important c'est de saisir les éléments disponibles pour transmettre ce qui vous passionne

Partager sur les réseaux sociaux :

Partager

Type de contenu: